PRIME DE JUILLET: PAS SUPPRIMEE EN 2016

L’échéance du 24 novembre est proche

Oui c’est le 24 novembre que nous devons nous rencontrer devant la cour d’appel de Paris mais la Direction continue d’essayer d’endormir les salariés.

Au cours de la réunion du comité d’établissement du 22 juillet dernier il a été question de la prime de juillet et décembre. L’ordre du jour au point 7 était : « Prime de juillet et décembre: situation sur le contentieux en cours »

 –> Extrait CR du CE du 22.07.2016

La direction indique :

  • « La CGT a publié la saisine de la Cour d’Appel de renvoi par la Direction dans un tract. Je souhaite rassurer les collaborateurs. La Direction n’a pas l’intention de mettre fin à la prime de juillet en 2016 »

 

Eh oui, vous avez bien lu. Elle n’a pas l’intention de supprimer la prime en 2016. De toutes les façons on ne voit pas comment elle aurait pu le faire alors qu’elle a déjà été payée et dépensée.

Puis comme si nous n’avions pas bien compris, elle en a encore rajouté une couche :

  • «  (…) La Direction n’a pas l’intention de supprimer la prime de juillet en 2016. »

On a bien compris, elle ne sera pas supprimer en 2016 et nous vous rassurons, celle de décembre non plus ne sera pas supprimer en 2016 puisque nous avons RDV à la cour d’appel le 24 novembre prochain et que la décision sera mise en délibérée.

La Direction finit sur ces mots :

  • « (…) Le principal à ce stade est de rassurer les collaborateurs. »

Eh bien, nous voilà rassuré. La prime de juillet ne sera pas supprimée en 2016 !

Alors, et si on parlait de 2017, 2018,……..2020 ?

Nous n’avons pas encore eu les conclusions de la Direction pour l’audience devant la Cour d’appel. Gageons qu’elle va encore y mentionner qu’elle n’a pas l’intention de supprimer la prime de juillet. Vous en serez les premiers informé bien sûr.