Notre « MISE AU POINT » aux nouveaux syndicalistes » du syndicat FO

Le 15 avril 2017

Comme vous le savez tous, depuis toujours le syndicat CGT est la cible du MEDEF et souvent des gouvernements. Chez SKF, outre l’acharnement de la direction envers notre syndicat, ses adhérents ou élus, nous faisons face également aux critiques et invectives des autres syndicats principalement du syndicat FO. C’est ainsi que nous avons été pris à partie dans leur 3 dernières communications.

C’est à croire que ce syndicat n’a rien d’autre à faire que de s’occuper de la CGT. Et s’ils nous disaient ce qu’ils ont fait ou obtenu pour les salariés depuis qu’ils sont élus ?

Apportons quelques précisions à ces nouveaux syndicalistes aux bottes de la Direction.

Ainsi dans l’affichage du 27 mars, ce syndicat indique :

« Le CE vient de voter pour la désignation du bureau. Demi-surprise : ne sont élus que des représentants SUD et CGT, qui n’ont été fâchés et soi-disant irréconciliables que le temps de la campagne des élections et ont vite retrouvé leurs vieilles habitudes entre camarades pour faire alliance ».

Il est important d’apporter quelques précisions :

Comme vous le savez tous, la représentativité de la CGT est de 38%, celle de FO est de 32% et SUD de 28%. Dans le bureau du CE nous avons proposé Cyril au poste de trésorier et il a été désigné. C’est tout ce que la CGT a obtenu car, contrairement à FO et SUD qui ont commencé des tractations bien avant les élections, nous n’avons cherché d’alliance avec aucun autre syndicat. Si alliance il y avait eu, la CGT n’aurait pas 1 seul poste au CE et 1 au CHSCT contrairement au syndicat SUD qui, avec 28% en a pris 3 sur les 4 y compris celui de secrétaire du CE ; puis obtenu 2 membres au CHSCT avec la volonté de s’adjuger celui de secrétaire également. Donc :

Si nous avions fait alliance avec SUD, nous n’aurions pas qu’1 membre sur 4 au bureau du CE ; et 1 sur 4 au CHSCT ;

Nous sommes un syndicat représentant des salariés et non un partie politique ; aussi, nous n’appelons pas à une quelconque alternance car il n’a qu’un seul but. Défendre et préserver les intérêts des salariés ;

Nous sommes élus par les salariés du site de Montigny pour défendre les intérêts de nos collègues qui y travaillent, aussi nous ne laissons pas les élus de ST CYR négocier à notre place. Ont-ils jamais défendu les salariés de Montigny lors du PSE ?;

On se demande pourquoi ils se font encore élire sur le site de Montigny alors qu’il y à déjà des représentants à ST CYR.

Nous sommes allé à POZNAN en Pologne où nous avons rencontré d’autres syndicats du monde entier. À cette occasion nous avons rencontré nos collègues du syndicat IG METAL, qui nous ont confirmé que les évaluations PMP-CMP ne sont pas appliqué en Allemagne ; de plus, il n’est appliqué qu’en partie dans d’autres pays d’Europe comme l’Italie, l’Angleterre et même la Suède;

Nous n’avons pas de syndicalistes permanents, ni à ST CYR, ni à Montigny. Nous sommes l’un des seuls syndicats dans ce cas contrairement à d’autres qui ont des permanents depuis plus de 10 ans ;

Nous ne nous réunissons pas en catimini avec la direction pour mettre en place des projets ou process qui dégradent les conditions de travail des salariés ou aboutirait à leur licenciement tel que le dernier PSE ou le transfert des taches des techniciens VSM en Inde, ou la mise en place de la nouvelle classification des postes « Job rôle Framework » sans information-consultation des IRP ;

Nous ne déclarerons pas d’heures de délégations tant qu’il n’y aura pas d’accord à ce sujet sur le site ! C’est facile de déclarer des heures de délégations quand on est « cadre » et au forfait-jour, à moins que ce soit pour avoir des jours de repos supplémentaires ?;

Certains veulent améliorer le dialogue social, d’autres veulent apporter de la joie !

Au moment où plusieurs de nos collègues ont démissionné, d’autres en difficultés ou en arrêt maladie, les élus CGT s’attacheront à la défense des salariés, à leurs conditions de travail, au respect de la convention collective et des lois, à l’application des accords d’entreprise… C’EST DÉJÀ PAS MAL.

Don’t talk, just act ;

Don’t say, just show ;

Don’t promise, just prove.