Réponse à l’attaque du secrétaire du CE contre notre syndicat

Elu sous l’étiquette SUD, le nouveau Secrétaire du Comité d’Etablissement (CE) nous adressait le message suivant :

« Objet : Ouverture de la permanence CE le jeudi 13 avril 2017 de 13h15 à 14h

Bonjour Chers Collègues

En l’absence de transfert des pouvoirs entre l’ancien bureau et le nouveau, nous vous informons qu’il ne nous sera pas possible d’engager des dépenses sans :

– Savoir les démarches déjà entreprises par l’ancienne administration

– Avoir défini les barèmes d’attributions 2017

– Avoir validé les montants des prestations 2017

Ces points font parties de l’ordre du jour de la prochaine réunion plénière fixée au vendredi 28 avril 2017.

Il sera donc pour le moins difficile, voire impossible, de fournir les prestations des événements Fêtes des mères et fête des pères sur le mois de mai.

D’autre part, Faute de volontaire suffisants pour assurer les permanences au local CE, merci de noter qu’il n’y aura pas de permanence cette semaine. Nous renouvelons notre appel aux volontaires … Amicalement – Philippe »

Au lieu d’intituler son message « Ouverture de la permanence CE le jeudi 13 avril 2017 de 13h15 à 14h », il aurait dû indiquer : « Fermeture de la permanence CE ».

EH…OUI ! IL DECIDE TOUT SEUL DE PRIVER L’ENSEMBLE DES SALARIES DES OEUVRES SOCIALES AUXQUELLES ILS ONT DROIT DEPUIS TOUJOURS ET CELA NE LE GENE PAS.

Mr le Secrétaire,

Il est inadmissible et inacceptable que vous décidiez unilatéralement et sans aucune discussion avec le Comité d’Entreprise (CE) de pénaliser l’ensemble des salariés sous des prétextes fallacieux et accusatoires, d’autant que l’ancienne « administration » comme vous dites était composée d’un élu de votre syndicat qui en était le secrétaire. Il est vrai que nous ne l’avons pas beaucoup vu pour s’occuper de la gestion du CE depuis des années.

On se demande pourquoi vous n’aviez pas convoqué un CE extraordinaire pour statuer sur ces prétendues difficultés que vous soulevez aujourd’hui ? Votre manœuvre visant à accuser les membres de notre syndicat est purement lamentable ; mais cela ne nous étonne pas même si vous aviez promis, au cours de la dernière campagne, « d’apporter un peu de fun dans la société »

Pour répondre aux points que vous soulevez :

  • S’agissant des prétendues « démarches déjà entreprises »

Aucune démarche n’a été entreprise qui empêcherait le nouveau bureau de fonctionner. Le CE a un seul dossier en cours et c’est celui du contentieux avec la société EDITIONS LEGISLATIVES qui nous réclame la somme de 4.500 € alors qu’elle est dans l’incapacité de prouver sa créance. Ce point a été abordé au cours de la réunion du 15 décembre 2016. L’ancien secrétaire, maintenant dans ton syndicat t’a surement donné les infos. Nous savons que vous les avez déjà contacté pour souscrire un nouvel abonnement auprès d’eux malgré ce litige et sans en référer aux autres membres.

  • S’agissant des barèmes d’attributions 2017

Nous sommes au mois d’avril et rien ne vous empêche de reprendre ceux de 2016 en attendant que le CE décide celui de 2017. C’est un travail à faire effectivement.

  • S’agissant des montants des prestations 2017

Idem que ci-dessus. Rien ne vous empêche de reprendre ceux de 2016 dans l’attente de déterminer ceux de 2017.

Il est certain que si vous ne vous étiez pas érigé en « manager » des autres membres du bureau, Cyril, qui s’est proposé au poste de trésorier, pour vous aider, n’aurait pas démissionné. Alors que vous faisiez croire que c’était le fruit d’une alliance entre votre syndicat et le nôtre, vous vous êtes empressé de lui couper ses accès au logiciel Pro Web. Encore une décision unilatérale et sans avis du CE.

En ce qui concerne les permanences, force est de constater que votre syndicat comporte 4 élu(e)s CE et DP ; aussi sommes-nous très étonnés que ce ne soit pas suffisant pour tenir une permanence d’une heure à une heure trente par semaine alors que nous y arrivions. Il semble qu’un membre de votre syndicat « SUD », élu, n’a plus de poste sur le site depuis le dernier PSE en 2013. Peut-être pourrait-il venir faire les permanences d’1h une fois par semaine ?

Ce n’est pas la première fois que les membres du CE changent et ça n’a jamais été un problème.

Après les élections en 2009, l’ancien secrétaire est venu donner les clés à Mikael sans aucune explication et on ne l’a plus jamais revu. En 2015, Barbara a eu les clés et les pièces comptables sans aucune explication car Mikael était déjà parti pour son nouveau job, d’autant plus qu’Il s’était retrouvé tout seul sans personne pour l’aider. Elle a eu plusieurs RDV avec les comptables et autres fournisseurs pour pouvoir s’en sortir y compris de travailler le week-end de chez elle. Eh oui ! la gestion du CE est une mission ingrate qui parfois n’entraine aucune reconnaissance.

Aussi, afin de ne pas pénaliser les salariés et en attente d’une décision pérenne, prise par l’ensemble du CE au cours de la prochaine réunion, nous vous demandons de rétablir tous les accès à Cyril afin qu’il puisse passer les commandes pour la fête des mères/pères et les chèques-vacances.

Autre chose, nous vous demandons d’inclure dans vos demandes écrites les termes suivants : « Est-ce que tu peux ? », « Est-ce que vous pouvez ? », « S’il vous plaît », « Merci » et de ne pas prendre de RDV auprès des fournisseurs du CE sans vous assurer de nos disponibilités ; cela nous permettra de vous aider si nous le souhaitons.

Enfin, sachez Mr le Secrétaire, que nous répondrons par tous les moyens à vos attaques contre notre syndicat et les salariés.

A bon entendeur……

La CGT SKF