Réponse à Mr. Philou et aux 3 membres du CHSCT

Mr. Philou, est un corbeau, un vrai depuis de nombreuses années, il était même leur chef.

Il n’a peur de rien. Il sert aussi de taupe pour la direction et n’hésitera pas un instant à balancer un collègue à la direction.

  • Capable de transférer votre courrier à la direction tout en vous accusant de violer la confidentialité

Ainsi, après avoir transféré le mail qu’un membre de son syndicat lui a envoyé en toute confidentialité à la direction, il a encore le culot d’afficher des mensonges. Ainsi dans un tract, distribué et mis à l’affichage il n’a pas hésité à indiquer : « Mr PW ne tient pas compte de son devoir de réserve et de respect de tous les salariés du site y compris les membres CHSCT ».

Eh oui ! Pour lui, transférer le message de la direction a un élu, c’est manquer à son obligation de confidentialité ; mais lui se permet de transférer le message d’un élu à la direction. Cherchez l’erreur !

  • Capable de faire croire qu’il fait quelque chose pour les salariés

Il indique:

Accident sur le parking : « obtention d’une enquête AT (accident du travail) pour identifier les causes et protéger les salariés en cas de complications. Avons obtenu une amélioration : taille des haies et meilleure visibilité / décision de se garer en marche arrière. »

Tous ceux qui ont participé à cette affaire vous diront que c’est l’élu de notre syndicat qui a insisté pour que cet accident soit déclaré en accident de travail, Philou ne savait même pas faire la différence entre un accident de trajet et un accident du travail. Dans un message envoyé le 18 avril 2017, il indiquait : « (…) pour avoir eu deux accidents de trajet donc assimilé par la loi à un accident du travail, mon expérience est que la déclaration en accident du travail ne m’a permis d’être mieux pris en charge que quand j’avais été blessé. (…) »

Notre collègue au CHSCT lui avait répondu : « Dans les entreprises, je connaissais les accidents répertoriés et déclarés comme « accident de trajets » et « accident de travail »; je ne connaissais pas les accidents de trajets « assimilables » à un accident du travail. (…) »

Aujourd’hui il n’hésite pas à faire croire aux salariés qu’il aurait obtenu quelque chose pour améliorer la vie des salariés.

Ahhhh si ! il a obtenu quelque chose : la taille des haies car celles-ci n’étaient jamais taillées, et aussi…, il a obtenu que tout le monde se gare en marche arrière. Ce mec est génial ! voilà les conditions de travail des salariés améliorées !

Information-consultation sur la cession de LAT à Transrol : « avons mis au vote une motion « impossibilité de rendre un avis. ». Après de nombreuses discussions et négociations, nous avons obtenu des engagements de la direction quant au maintien de la rémunération et du maintien du lieu de travail sur Montigny dans leur contrat de travail. »

Peut-être doit-on expliquer à Mr Philou que ce n’est pas le rôle des CHSCT de négocier des accords. On comprend mieux pourquoi la direction nous a menacé de retrait de salaire si nos collègues de la CGT allions rencontrer les salariés du service. L’employeur préfèrera toujours la copie à l’originale.

Validation Règlement intérieur du CHSCT : « Le règlement est important pour le bon fonctionnement de l’instance CHSCT, il pérennise les moyens des membres pour assurer la prévention et la protection des salariés en matière de santé et conditions de travail. Le règlement intérieur bloqué par les mandatures précédentes n’avait jamais vu le jour, au motif qu’il serait dérangeant de respecter un fonctionnement commun pour certains élus. Nous l’avons validé le 3 juillet 2017 en prévoyant des mises à jour annuelles. Nous travaillons déjà sur la prochaine version et nos propositions seront présentées courant décembre 2017. »

Mr Philou n’a pas honte de dire des contre-vérités. Il veut nous faire croire que le CHSCT ne peut pas fonctionner sans règlement intérieur. Mais comment se fait-il que le CHSCT ait pu gérer le dernier PSE en 2013 ? Comment se fait-il qu’il a fonctionné depuis toujours sans règlement intérieur ? Le CHSCT s’est même porté partie intervenante dans la procédure judiciaire et ceci jusque devant le conseil d’état où nous avons obtenu son annulation.

Bien sûr s’il n’y a jamais eu de règlement intérieur au CHSCT, c’est de la faute de la CGT, mais certainement pas de celle de la direction. Grâce à Philou qui, heureusement a doté l’instance d’un règlement intérieur, les salariés seront mieux défendus.

Philippe est un Philou, mieux le messie que nous attendions tous ! Mais Mr Philou ne dira pas aux salariés que le CHSCT a décidé, à 3 voix contre 1 de se retirer de l’action pour faux et usages de faux dans laquelle la direction et l’un des membres de son ex-syndicat est mis en cause.

Ancienne mandature / absence de PV : « 18 procès-verbaux de l’instance toujours pas validés et signés par l’ancien secrétaire du CHSCT, Mr P.W ! Nous rappelons que le secrétaire CHSCT est l’unique responsable de la rédaction et de la signature de PV de réunions. L’absence de PV validés et signés est problématique pour la défense des salariés qui en auraient besoin lors d’un éventuel recours. »

Alors, vous savez tous que notre syndicat poursuit la direction et l’ancien secrétaire du CHSCT du site de ST CYR pour faux et usage de faux. Or, non seulement Philou s’est fait élire sur la liste du même syndicat que celui du secrétaire du CHSCT de ST CYR, mais il vient de voter pour que le CHSCT se désiste de cette action devant le tribunal correctionnel. S’il était à la place de son colistier de ST CYR, il aurait fait pareil.

Si les PV de réunion du CHSCT aidaient les salariés contre l’employeur ça se saurait.

La CGT, contrairement à d’autres syndicats, apporte son soutien à tous les salariés qui le souhaitent, elle se porte partie intervenante dans leur procédure si nécessaire et contrairement à Mr Philou ne témoigne pas pour l’employeur contre les salariés. Les élus de la CGT ne transfèrent pas les courriers des salariés à la direction.

Forfait jour : « Proposition d’amélioration du questionnaire (…) afin d’évaluer et agir sur d’éventuelles dérives qui impacteraient la santé des salariés. »

Dommage qu’il ne nous dit pas ce qu’il compte faire si des « dérives », (comme il dit) étaient constatées et surtout comment il compte évaluer les pressions morales que subissent certains de ces salariés pour remplir le questionnaire à l’avantage de l’employeur.

  • Servir de taupe de la direction auprès des salariés

Mr. Philou fini son tract ainsi : « Nous vous rappelons que vous pouvez nous adresser toutes vos remarques sur les conditions de travail ou d’éventuels risques observés sur la santé d’un ou d’une collègue. Vos interventions resteront anonymes. Il est de la responsabilité de chacun d’alerter en cas de problème de santé lié ou de situation de risque observée sur la santé d’un ou d’une collègue. »

Eh bein voyons ! votre intervention restera confidentielle entre qui et qui ? Bien sûr, entre eux et la direction ; les conséquences pour les salariés ne les regardera plus.

Alors 2 semaines de réflexions pour trancher un dilemme « Cornélien » ?

Dans un message insultant de Philou du 14 dernier, il nous apprend qu’il connaissait l’un de ses collègues depuis 28 ans ?

Petit problème à résoudre
Sachant qu’un dilemme est dit cornélien quand le choix entre deux options qui, quelle que soit l’option choisie, aura, des conséquences négatives, que choisirez-vous entre:
– perdre la confiance d’un de vos collègues et le trahir en transférant son message à son employeur ?
– Combien de temps vous faudra t-il pour prendre votre décision ?
– Pendant ce temps de réflexion, vous viendrait-il à l’esprit, l’idée d’en toucher un mot à votre collègue et ami de 28 ans ?
Mr Philou a préféré servir de balance, taupe ou collabo (c’est selon) à la direction et il lui a fallu 15 jours de réflexion.

Sacré Philou !